Environnement

Ecopaturage

La CCDSV a choisi l’éco-pâturage
pour un entretien plus écologique de ses espaces verts

Herbivores et entreprises font bon ménage au Pardy

Depuis 2020, la Communauté de communes Dombes Saône Vallée a choisi l’éco-pâturage pour un entretien plus écologique de ses espaces verts. 7 chèvres s’activent déjà à une action de débroussaillage sur les parcelles de la zone d’activité à Frans depuis le début de la semaine.

L’Eco-pâturage est une solution douce de gestion des espaces verts et naturels. Elle est progressivement mise en place sur les différents espaces verts de la CCDSV avec des moutons, des ânes ou des chèvres.

Tondeuses et rotofils (machines bruyantes et consommatrices d’énergie fossile) laissent place à des animaux herbivores qui assurent la gestion des espaces en exerçant une pression modérée sur le milieu et favorisent ainsi la préservation de la biodiversité.

A ce titre, l’éco pâturage s’inscrit comme une action en lien avec le Plan Climat Air Energie Territorial – PCAET – de la CCDSV car elle permet de diminuer la consommation de carburants et les pollutions associées.

Déjà plus d’2 ha sur plusieurs sites de la CCDSV ont été, sont ou seront prochainement entretenus par cette technique :

  • Techno parc de Civrieux
  • Siège de la CCDSV
  • Bassin de rétention de la zone d’activité de Frans
  • Bassin de rétention de la zone de Montfray
  • Bassin de rétention de la zone d’activité de Reyrieux
  • Ferme Jacon dans le parc de Cibeins (Misérieux) gestion en lien avec le lycée agricole

Lorsque cela est possible, la CCDSV peut mettre des parcelles à disposition de propriétaires d’animaux qui le souhaitent dans le cadre d’un partenariat, comme c’est le cas pour le parc de Montfray.

Sur le bassin de rétention de la zone d’activité du Pardy à Frans, 3 800 m 2 ha sont concernés. Ce jeudi 27 mai, Marc Péchoux, président de la CCDS et Frédéric Vallos, vice-président en charge de l’environnement, du PCAET et des travaux se sont retrouvés sur place avec le berger pour constater l’efficacité des 7 chèvres, de race Rove, qui avaient dès leur arrivée sur site, commencé leur travail de débroussaillage, le long de la RD904.

Très agiles, elles se régalent de ronces, broussailles et rejets en tous genres. Au-delà de leur action de désherbage efficace et sans bruit, les chèvres se
montrent redoutables sur la Renouée du japon, cette plante invasive qui s’est largement développée depuis quelques
années sur nos territoires. Là où la fauche a peu d’effet sur la plante, les coups de dents des reines de la pâture se
révèlent efficaces et évitent ainsi la progression de la plante.

Les chêvres du Rove au Pardy
Anes en pature

Les ânes interviennent également sur les parcelles fortement embroussaillées et lorsque la végétation est dense et haute.

Deux ânes pâturent actuellement les 1 600 m 2 d’espaces verts du siège de la Communauté de communes à Trévoux pour le plus grand plaisir des salariés du bâtiment et les habitants à proximité qui apprécient ces voisins paisibles.

Enfin les moutons sont les meilleurs pour une tonte de précision.

La race utilisée est celle du mouton de Ouessant, petit, non comestible et produisant peu de lait, ce mouton est une vraie tondeuse écologique avec un appétit insatiable.

Mouton de Ouessant

Spécialiste de l’éco pâturage sur la région lyonnaise, Rémi Létinois, jeune entrepreneur de la société Mouton d’or, assure la mise en place du matériel nécessaire au bien-être des animaux : clôture, abreuvoir, pierre à minéraux, abri.

Des panneaux d’information ont été installés par la CCDSV pour rappeler les consignes de sécurité aux riverains.

Il convient de ne pas nourrir et de ne pas déranger les animaux.

Les atouts de l’éco-pâturage :

  • Préservation et développement de la biodiversité.
  • Diminution des coûts de gestion surtout dans les endroits peu accessibles aux engins.
  • Lutte contre les espèces invasives.
  • Réduction significative des moyens mécaniques
  • Suppression des produits chimiques dans l’entretien des espaces verts.
  • Réduction des nuisances sonores
  • Réduction des déchets verts à la source.

Dépot sauvage d’ordures

Les dépôts sauvages sont interdits sous peine de poursuites.
L’amende peut atteindre 1 500€00.

Élagage

L’élagage des arbres ou haies à proximité des lignes électriques répond à des règles impliquant des responsabilités souvent méconnues.
Le document ci-dessous permet d’éclaircir ces points.


Apiculteur

Un essaim d’abeilles à enlever, vous pouvez appeler :
Philippe GEOFFRAY à TOUSSIEUX
04 74 00 41 16
06 65 32 52 53


Avoir des ruches chez soi ?

Toute personne disposant d’une ou plusieurs ruches chez lui est tenue de déclarer ces dernières en ligne.

Plus d’informations, sur le site du ministère de l’agriculture.

Comment lutter contre le frelon asiatique ?

Observé pour la première fois en 2011 dans le département de l’Ardèche, le frelon asiatique colonise progressivement l’ensemble de la Région Auvergne Rhône-Alpes.

La DRAAF *, en partenariat avec les structures compétentes FRGDS et FREDON d’Auvergne Rhône-Alpes poursuit la lutte contre ce nuisible.

Le frelon asiatique n’est pas agressif tant qu’on ne s’approche pas de son nid.
Par contre, il le défend très efficacement.
Les personnes allergiques au venin d’hyménoptères doivent rester très prudentes.

Si vous découvrez un nid ou en suspectez la présence, prenez une photo de l’insecte ou du nid, sans prendre de risques, puis contactez, l’un des organismes suivants:

GDS 01

 04 74 25 09 91 

gds01@cmre.fr

* Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt
** Fédération Régionale des Groupements de Défenses Sanitaires
*** Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles

Mon empreinte carbone

Selectra met à disposition sa plateforme gratuite permettant de calculer son empreinte carbone https://selectra.info/energie/guides/environnement/empreinte-carbone/calcul